L’Association Syndicale Libre Forestière du mont Forchat et des Voirons

Une association créée en 2012

L’association a été créée le 17 janvier 2012 sous l’impulsion de l’ancien Syndicat Intercommunal des Eaux des Moises, des partenaires locaux dont les communes de Draillant, Habère-Poche, Lullin et Orcier et des propriétaires forestiers. Elle a pour objectif de mettre en œuvre une gestion cohérente et raisonnée de la forêt, dans un massif qui alimente les sources d’eau potable du SEMV.

Deux grandes études (étude hydrogéologique du Mont Forchat et Projet Alpeau) ont mis en évidence le rôle protecteur de la forêt pour préserver les ressources en eau potable, et les enjeux posés par la gestion des parcelles forestières.

 

Associer les propriétaires forestiers à une gestion raisonnée de la forêt

Afin de mettre en œuvre une gestion cohérente et raisonnée de la forêt dans un massif qui alimente de nombreuses sources, propriétaires et Syndicat ont décidé d’aller plus loin dans la collaboration en créant l’Association Syndicale libre forestière du Mont Forchat.

 

Rendre compatible l’exploitation forestière avec la préservation des ressources en eau

Comment aider les propriétaires à gérer leurs parcelles de forêt tout en respectant les contraintes imposées par les périmètres de protection dont elles dépendent ? C’est à cette question centrale que l’association répond. Sa vocation est d’aider les propriétaires à exploiter leur bois en contrepartie du respect de la charte des bonnes pratiques forestières – un document élaboré conjointement avec les forestiers, l’Office National des Forêts, l’ex SIEM, le Centre Régional de la Propriété Forestière et les collectivités locales.

 

Concilier les différentes fonctions de la forêt

Pour concilier l’exploitation forestière et la préservation des ressources en eau potable, l’association préconise deux grands principes : la gestion de la forêt en futaies irrégulières et mélangées et une exploitation forestière respectueuse et organisée notamment par l’utilisation de pistes et de routes adaptées au transport du bois.

 

 

La futaie irrégulière : qu’est-ce-que c’est et quels sont ses avantages ?

Dans une futaie irrégulière, des arbres de tous âges et de dimensions différentes sont présents et le mélange des essences est possible. Il est recommandé d’avoir une part de feuillus au sein d’un peuplement résineux afin d’éviter des problèmes sanitaires importants.

mon-forchat1
Schémas de futaies irrégulières mélangées par trouées.

mon-forchat2
Schémas de futaies irrégulières mélangées pied à pied (ou jardinée).


Les vastes coupes rases sur sol pentu peuvent porter atteinte à la qualité des eaux souterraines.

Ce mode d’exploitation cumule des avantages pour la production d’eau puisque la coupe du bois se fait par petites trouées, évitant de mettre à nu de grandes surfaces de sol forestier, une pratique nuisible aux ressources en eau. Elle présente aussi des avantages pour les propriétaires qui diversifient leur production de bois, bénéficient d’une régénération naturelle des arbres, d’une meilleure résistance aux aléas climatiques et aux problèmes sanitaires et des revenus réguliers à partir d’une petite surface forestière.

 

Des propriétaires unis : des moyens supplémentaires et des coûts réduits

En adhérant à l’Association, les propriétaires peuvent accéder à de nombreux avantages :

  • des coupes collectives mieux organisées et moins chères pour une meilleure rémunération,
  • l’utilisation collective et concertée des pistes et routes forestières,
  • une meilleure représentation face aux professionnels de la forêt et du bois, aux élus des collectivités,
  • une meilleure organisation pour dialoguer et conclure des accords avec le SEMV,
  • des conseils de gestion sylvicole par des professionnels,
  • l’adhésion à une charte de gestion forestière durable programmant les coupes et travaux et ouvrant des droits à des subventions et avantages fiscaux.

 

Qui peut adhérer à l’association ?

Tout propriétaire de parcelle dans le périmètre couvrant le massif forestier du Mont Forchat et des Voirons, sur les communes de Bons en Chablais, Brenthonne, Cervens, Draillant, Fessy, Habère-Poche, Lullin et Orcier peut adhérer à l’Association.

Formulaire d’adhésion : Bulletin d’adhésion ASLFV 2019

49 propriétaires forestiers en 2018

Aujourd’hui, l’association compte 49 propriétaires forestiers  qui ont choisi de se grouper pour assurer une gestion commune, cohérente et respectueuse des ressources en eau qui sont proches de leur domaine forestier. La superficie concernée par l’association est estimée à 100 ha.

 

Un plan de gestion simple de la forêt est mis en œuvre

Un plan de gestion simple de la forêt a été élaboré par COFORET. Les prélèvements sont de faible ampleur afin de maintenir le couvert forestier et la régénération naturelle de la forêt. Pour protéger les sols du passage des tracteurs forestiers qui provoquent souvent de gros dégâts, le bois est  extrait essentiellement par câble. Le SEMV, partenaire de l’Association apporte son soutien pour financer cette méthode d’exploitation plus coûteuse.

En 2014, l’ex SIEM avec le concours du FEADER et de l’Etat, a financé la remise en état de la route forestière qui relie le col des Moises au col du Feu. Ces travaux permettent aux grumiers d’accéder à l’ensemble du massif, par une route carrossable, mais dont l’accès reste strictement limité. Le débardage des bois abattus est beaucoup plus aisé ; ce qui réduit fortement les atteintes à l’environnement parfois très importantes, provoquées par les tracteurs forestiers.

 

Un exemple observé avec intérêt à l’échelon national

La démarche initiée pour reconnaître le rôle protecteur de la forêt et favoriser son exploitation raisonnée est observée avec intérêt à l’échelon national. C’est une démarche qui s’est rarement concrétisée et qui doit poursuivre son objectif. Les actions de sensibilisation auprès des propriétaires vont se renforcer.

Pour mobiliser plus de propriétaires autour du projet, l’Association renforce ses actions d’information et de sensibilisation et espère accroitre rapidement le nombre de ses adhérents.

Télécharger la plaquette de l’association.

En 2018, un dossier d’aide sera déposé par le SEMV pour financer l’étude de l’extension de la zone au massif des Voirons car la problématique sur ce massif est semblable. L’ex SIEV faisant maintenant partie intégrante du SEMV, l’étendue à l’ensemble des massifs est justifiée.

 

Contact

Elise WEISSENBACHER
Technicien forestière
04 50 25 73 43 / 06 72 93 94 49
Maison de l’Agriculture
181 Rue des Grèbes Huppés
74130 BONNEVILLE

elise.weissenbacher@crpf.fr

ou

ASL du Forchat et des Voirons
Bernard Bechevet
06 08 83 98 70
Doucy
145, route de chez Jacquit
74420 HABERE POCHE
rf.eg1568792786naro@1568792786teveh1568792786ceb.d1568792786ranre1568792786b 1568792786

ou

Syndicat des Eaux Moises et Voirons
04 50 72 40 26
CS 10016
74201 THONON LES BAINS CEDEX
rf.vm1568792786es@li1568792786eucca1568792786 1568792786